students challenge 2

Publié le par khanel3

Suite de la course de mon collègue Gregoire

JOUR 4 - Un pied au Maroc...

Premiers pas en terres Marocaines !

Même les équipages, qui ont veillé tard pour profiter de l’ambiance de la soirée, n’auraient ce matin loupé le réveil pour rien au monde : après ce long périple à travers la péninsule ibérique, tous n’ont qu’une hâte : traverser le détroit de Gibraltar pour se plonger dans leur aventure en terres Africaines.

En attendant l’embarquement à bord des ferries rapides de la compagnie FRS, les challengers s’organisent un petit déjeuner improvisé. La corne du navire se mêle aux cries affolés des mouettes pour donner le signal d’un départ imminent : pas le temps de traîner, on plie bagages pour mieux se faufiler dans les entrailles de ce géant des mers.

 
  (Greg en photo, il boit une compote comme ma fille ! lol ! )

Même si le détroit de Gibraltar est bien connu pour son caractère capricieux, la mer s’est en ce jour accordé une soudaine accalmie, comme pour mieux donner aux participants l’occasion d’en profiter à bord ou sur le pont. A l’approche des côtes Marocaines, c’est Tanger dite « la blanche », qui se révèle la première aux yeux des challengers : une ville qui porte bien son nom, puisque ses innombrables façades blanches dressées en flanc de colline tranchent avec les couleurs vives de l’océan et des falaises environnantes.
A bord, inutile de préciser que l’excitation est à son comble : à peine arrimé, le bateau se vide et c’est dans un concert de klaxons que les véhicules connaissent leurs premiers tours de roues en territoire Marocain.

 
 

Premier contact avec le Maroc, et aussi première sueur froide pour les équipages qui découvrent les joies de la conduite à la « Marocaine » : ici, le klaxon remplace bien souvent le clignotant et il faut ruser d'habileté pour se frayer un chemin entre les inimitables taxis Mercedes hors d’âges, les innombrables mobylettes, et parfois même les charrettes tractées à dos d’ânes.

 

Pour rejoindre la ville royale de Meknès, le Students Challenge transite par Rabat en longeant la côte atlantique : ceux qui s’attendaient à découvrir le Maroc désertique des cartes postales seront surpris de découvrir de généreuses plaines aux forêts et aux plantations verdoyantes. Quelques brochettes de bœuf et d’agneaux ou tagines dégustés, les équipages se remettent en route sous un soleil éclatant : l’occasion idéal pour Anaïs et Julien du team 188, qui a dû in extremis remplacer leur 4L défaillant contre une C3 décapotable, de rouler cheveux au vent dans un cadre… rêvé !

 

Arrivé à Meknès, le Students Challenge retrouve une partie des membres de l’organisation venu par avion et surtout, le team qui débute l’aventure directement du Maroc. Michiko, japonaise vivant à Paris, et Jaouad d’Agadir, forme ensemble le team 192 sous l’égide de la Fondation Renault : « Le Students Challenge est une occasion unique de découvrir une partie de mon pays sous un angle totalement différent » partage Jaouad déjà séduit par le concept du raid alliant défi sportif et solidarité. D’ailleurs, Pierre et Max-hans du team 164 nous offre un avant-goût de l’esprit de solidarité qui règne sur le raid : l’équipage a donné rendez-vous à Saïd, instituteur du village de Tafraout où le Students Challenge s’est arrêté l’an dernier pour planter une palmeraie de dattiers, pour lui remettre un ordinateur qui lui servira dans le cadre de ses projets pédagogiques. Une belle initiative comme un avant-goût de la Green Day qui aura lieu jeudi !

 
 

Mais déjà, c’est l’heure du premier briefing sportif de l’événement. Dominique Serra, directrice générale de Maïenga, qui a créé le Rallye Aïcha des Gazelles il y a 22 avant de lancer le Students Challenge pour faire découvrir aux étudiants « un pays qui lui est si cher », accueille les participants avant de passer la parole à Ludovic, directeur sportif de l’événement : rappel des règles de sécurité, explication détaillé du règlement sportif de l’épreuve, les choses deviennent sérieuses : sur le Students Challenge, l’objectif est d’atteindre des points de passage obligatoire (CP) en temps voulu, ce qui nécessite une véritable gestion de l’étape entre pilote et co-pilote. L’équipage qui remporte le Students Challenge est celui qui aura été le plus régulier, c’est-à-dire qui aura su rejoindre les CP sans retard, ni avance, mais juste au temps indiqué sur le road-book. Les minutes supplémentaires ou de retard sont transformées en points de pénalité qui permettent d’établir le classement sportif de l’épreuve. Même si tout le monde n’a qu’une envie, celle de tester le concept dans la pratique sur les pistes, il faudra redoubler de patience : le Maroc n’a pas échappé à la vague de froid, et les pistes du Moyens-Atlas qu’emprunte la première étape sportive sont rendues impraticables par plus d’un mètre de neige. Direction Erfoud donc demain au programme, avec 7 heures de routes nécessaires pour rallier le grand sud Marocain : de quoi réjouir les équipages impatients de rejoindre les pistes du désert, comme en témoignent Régis et Margaux du team 182 : « Vivement que l’on se retrouve dans le bac à sable ! »

 

(copié collé du site officiel : http://www.studentschallenge.com/ )

Dans la communauté :

Mes petits bonheurs et ses créations :  http://www.chrisaline87.fr/article-marque-pages-bonne-annee-2012-99403092.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elysee.or 17/02/2012 18:51


Une belle aventure qui forme l'esprit

LADY MARIANNE 16/02/2012 19:33


super l'aventure commence vraiment !!
une bonne action cet ordi donné !!  ils ont tellement peu de choses !
bonne chance à tous !!
merci pour ce nouvel épisode !!
bonne soirée !!!
on lit bien !  lol

Dani-elle:0014: 16/02/2012 19:07


une chouette aventure bien relatée. Muxu

marine D:0019: 16/02/2012 16:52


Pas grave, c'est réparé, prévisualise avant si tu as le temps. Bisous

Miss Mary 16/02/2012 16:39


Bonjour Khanel, je viens te remercier d'être passée sur mon blog pendant ma "pause blog" c'est gentil..... Il est très intéressant ton article, je me suis régalée; bonne soirée, bisous à
bientôt.     "MISS MARY"