Pars vite et reviens tard de Fred Vargas

Publié le par khanel3

Présentation :

Ce sont des signes étranges, tracés à la peinture noire sur des portes d'appartements, dans des immeubles situés d'un bout à l'autre de Paris. Une sorte de grand 4 inversé, muni de deux barres sur la branche basse. En dessous, trois lettres : CTL. A première vue, on pourrait croire à l'œuvre d'un tagueur. Le commissaire Adamsberg, lui, y décèle une menace sourde, un relent maléfique. De son côté, Joss Le Guern, le Crieur de la place Edgar-Quinet, se demande qui glisse dans sa boîte à messages d'incompréhensibles annonces accompagnées d'un paiement bien au-dessus du tarif. Un plaisantin ou un cinglé ? Certains textes sont en latin, d'autres semblent copiés dans des ouvrages vieux de plusieurs siècles. Mais tous prédisent le retour d'un fléau venu du fond des âges...

 vargas.jpg 

Mon avis :

Second livre de Fred Vargas que je lis et je ne suis pas déçue ! J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le livre au début ! Mais j'ai retrouvé des personnages étonnants, loufoques bien spécifiques à l'auteur ! D'ailleurs on retrouve quelques personnages du premier livre que j'ai lu : "debout les morts" ! Un bon roman policier avec un suspence qui mène jusqu'au bout du roman ! Une idée originale qui nous amène sur l'histoire de la peste en France ! Fred Vargas nous transporte toujours dans le passé, très bien documentée. Le commissaire et les autres personnages sont singuliers mais attachants !

    vargas-copie-1.jpg

Extraits :

"- Tu sais Camille, que le jour où Dieu créa Adamsberg, Il avait passé une fort mauvaise nuit.
- Ah non, dit Camille en levant les yeux, je ne savais pas.
- Si. Et non seulement Il avait mal dormi, mais Il se trouvait à court de matériel. Si bien que, comme un étourdi, Il alla frappé chez son Collègue pour lui emprunter quelque attirail.
- Tu veux dire ... le Collègue d'en-bas ?"

"Voilà ces rochers. À force que la mer les frappe, les cogne, les bouts mous se mettent à fondre.
- «Fondre» n'est pas le mot.
- On s'en fout, Danglard. Ces bouts s'en vont. Les parties dures commencent à faire saillie. Et plus le temps passe et plus la mer cogne et la plus la faiblesse s'éparpille à tous vents. À la fin de sa vie d'homme, le rocher n,est plus que crénelage, dents, mâchoire de calcaire "

Possibilité d'échange ! 

Commenter cet article

philippe 17/01/2013 20:37


Premier livre de Fred Vargas que je lis et qui m'a fait adoré ce personnage d'adamsberg !

khanel3 17/01/2013 21:26



Alors un conseil : lis les autres vargas ! merci de ta visite



strawberry 07/07/2012 14:32


Coucou Khanel ^^


Jamais lu Vargas, peut-être à l'occasion. gros bisouxx

Mireille 06/07/2012 15:54


Un petit coucou Khanel je ne connais pas cet auteur semble très intéressant comme suspense merci pour l'info :)

ecureuilbleu 05/07/2012 08:07


Je ne connais pas du tout mais tu m'as tentée... Bisous

LADY MARIANNE 04/07/2012 20:38


un style qui sort de l'ordinaire- ce doit être bien -
bonne soirée- j'essaie de rattrapper mon retard- bisous !