"La blonde en béton" de Michael Connelly

Publié le par khanel3

 

Les premières lignes : La maison de Silverlake était plongée dans l'obscurité, ses fenêtres aussi éteintes que les yeux d'un mort. C'était une vieille construction "California Craftsman", avec une véranda vitrée et deux lucarnes encastrées dans la longue descente du toit. Mais aucune lumière ne brillait derrière les vitres, pas même au-dessus de la porte d'entrée. En revanche, la bâtisse projetait autour d'elle une obscurité inquiétante que même la lueur du lampadaire dans la rue ne parvenait pas à percer. Un homme pouvait fort bien se trouver dans la véranda sans qu'il soit possible de le voir, et ça, Bosch le savait.
- Vous êtes sûre que c'est ici ? demanda-t-il.
- C'est pas cette maison, répondit-elle. C'est derrière (...).

 
blonde-beton.jpg

L'inspecteur Harry Bosch se dit certain que Norman Church, l'homme qu'il a tué un soir dans une chambre de Los Angeles, était bien le Dollmaker, autrement dit "le faiseur de poupées", meurtrier en série qui assassinait des jeunes prostituées, et les maquillait outrageusement avant d'abandonner leurs cadavres dans des lieux publics. La veuve de Church, pourtant, a décidé de poursuivre le policier en civil : rien, à ses yeux, ne justifiait un tel recours à la force.
Bosch se tait, et se sent, en sécurité. Malgré ses méthodes toujours peu orthodoxes, ses supérieurs hiérarchiques ne lui ont pas retiré leur confiance. L'avocate de la partie civile, la très brillante Honey "Money" Chandler, n'obtiendra tout au plus, en cas de succès, qu'une réparation symbolique.
Jusqu'à ce que Bosch en vienne peu à peu, avant que quiconque ne l'accuse, à douter de l'identité du principal - et unique - suspect, aujourd'hui défunt...
Norman Church était-il vraiment le "Dollmaker" ? Au cours du procès, le cadavre d'une nouvelle jeune femme est découvert sous la dalle en béton d'un immeuble. Et tout indique que ce meurtre ne peut être attribué qu'au Dollmaker.
Inquiet, Harry Bosch rouvre le dossier du mort et reprend l'enquête à son point de départ.
Où, et quand, a-t-il fait fausse route ? Et que peut-il faire pour arrêter l'assassin avant que celui-ci ne mette à exécution ses menaces de mort ?

Mon avis : Un bon polar. Ce que j'apprécie le plus c'est qu'on vit un procès au tribunal du début jusqu'à la fin tout en suivant une enquête policière ! Une enquête haletante jusqu'à la fin, on suspectera beaucoup de monde et le suspence est au rendez-vous ! Les nombreux rebondissements en font un bon policier comme au temps des "Agatha Christie" mais avec tout le modernisme qu'il faut !

Possibilité d'échange !

Merci Mireille du Canada :

mireille-canada--2-.jpg mireille-canada--1-.jpg

Dans ma communauté :

Manu présente : http://le-petit-monde-de-manu.over-blog.com/article-il-ne-faut-pas-parler-dans-l-ascenseur-passage-104636756.html 

Josse : http://lesparlottesdejosse.over-blog.fr/article-poesie-104706586.html

Strawberry : http://openbook.over-blog.fr/article-swap-garde-moi-ma-page-104642696.html  et aussi http://openbook.over-blog.fr/article-challenge-manga-104685443.html

Gummis : http://leslecturesdegummis.over-blog.com/article-challenge-manga-104651992.html

Commenter cet article

ecureuilbleu 09/05/2012 17:43


Merci pour ton résumé et ton ressenti de c elivre. Bisous

les passions de moune 17 07/05/2012 22:20


Il est magnifique ce nouveau marque-page


je te souhaite de passer une agréable soirée


Bisous

nadia-vraie 07/05/2012 22:10


Comme tu le décis,ce doit être un beau livre de suspense.


À bientôt khanel.

Dani-elle:OO14: 07/05/2012 20:56


jolie la carte de Mireille et le marque page; muxu

marine D:0019: 07/05/2012 20:21


Un extrait qui nous met dans l'ambiance tout de suite ! Il faudra que je le lises !


Bisous Khanel